“Le Cœur des femmes”

Ce module thérapeutique est né de la constatation que certaines femmes (voire beaucoup de femmes) n’avaient pas accès à leur « sauve-qui-peut », cette fonction intuitive qui nous permet de ressentir une situation menaçante, de l’analyser et d’agir dans le sens de la protection de l’intégrité physique, psychique, sociale et spirituelle.

La base de ce module repose sur l’œuvre « Femmes qui courent avec les loups, histoires et mythes de l’archétype de la femme sauvage » de Clarissa Pinkola Estes.

Les exercices jalonnant le travail thérapeutique sont issus de diverses méthodes, notamment la thérapie systémique, la méditation en pleine conscience, les constellations familiales et la psychogénéalogie.

Ce module est une plongée en soi, une observation rigoureuse de sa propre évolution, un apprentissage pour poser un regard vif et bienveillant sur sa famille d’origine.

Il est composé de 9 étapes et se déroule sur un laps de temps non défini, afin de permettre à chacune d’évoluer à son rythme.

A chaque étape, des tâches sont à réaliser à la maison, principalement des travaux d’écriture, d’observation et de méditation.

Le module “Cœur des femmes” s’adresse à toutes les femmes en quête d’autonomie, de créativité et d’eveil, par exemple :

– Lors de la remise en question de sa propre valeur après une
rupture sentimentale.

–       Avant, pendant ou après un changement de mode de vie
(changement de travail, mariage, naissance, retraite…)

–       Après une maladie impactant la vie et le sens de la vie (maladie
physique, dépression, addictions…) 

Avant tout démarrage du module « Cœur des femmes », un entretien préliminaire a lieu afin d’évaluer la stabilisation physique et psychique qui est un prérequis au programme. Dans le cas contraire nous étudierons ensemble les options thérapeutiques pouvant vous amener à la stabilité nécessaire au module.

voir aussi l’article Autour de la Relation au Soi Féminin dans l’espace blog

Va dans les bois, va

Si tu ne vas pas dans les bois, jamais rien n’arrivera

Jamais ta vie ne commencera

Va dans les bois, va

                                                                              Extrait de « le cil du loup » C.P. Estes