Autour de la Relation à l’Échec

On a beau dire, on a beau se rassurer que c’est un apprentissage, que c’est nécessaire, que la réussite est un processus jalonné d’échec.
N’empêche, l’échec est une tragédie.
L’échec nous brûle de l’intérieur, il se lit sur notre visage, dans notre posture.
Un échec, c’est une raclée monumentale.
Un échec, c’est remettre en question notre capacité à… notre droit à… notre raison d’être.
Un échec fait porter la honte sur son front.
Alors que dire de deux échecs, trois échecs, une multitude d’échec.

Bénis soient mes échecs, je leur dois tout ce que je sais

Emil Cioran
Alors pourquoi est-il si difficile de considérer l’échec comme un ami ? Comme l’un des piliers de la réussite ?

L’échec est un formidable moteur à propulsion.

C’est la direction de cette propulsion qui fait de l’échec un ami ou ennemi. Un allié ou un persécuteur.
L’affaire se passe dans la pensée et dans la souplesse de surmonter l’échec en apprenant les tenants de cet échec.
A chaque fois que nous pensons que notre échec est le fruit malin d’une autre personne, nous nous privons de tout apprentissage.
Lorsque nous faisons de notre échec une loi – cela me prouve que je suis incapable, comment ai-je pu croire que je réussirais… – nous nous empêchons d’entrevoir la possibilité d’une réussite.
L’échec amène avec lui d’incroyables ressources:
– en apprendre plus sur nous-même (notre manière de progresser, nos vulnérabilités, notre capacité à rebondir, notre capacité à gérer les émotions de l’échec, notre capacité à générer des solutions…)
– en apprendre plus sur cette chose que l’on souhaite réussir (est-ce la bonne cible, le projet doit-il être remastérisé, suis-je entouré des bonnes personnes, du bon matériel, du bon temps pour y arriver… )
L’échec nécessite un arrêt sur image, une autopsie minutieuse, car il ne livre pas son trésor au premier coup d’œil, c’est à la loupe qu’il nous faut le regarder.
Bonne semaine à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code