Espace addiction

L’espace addiction est dédié à tous les impacts de l’addiction avec ou sans substance, que subit la personne vivant une addiction, sa famille, les retentissements sur la vie sociale, financière et professionnelle.

Addiction, de quoi parle-t-on ?

l’addiction est un syndrome regroupant tous les effets indésirables de l’utilisation nocive et répétée d’une ou plusieurs substances ou d’un comportement délétère.

Certaines substances vont provoquer des dépendances psychologiques, et d’autres des dépendances physiques et psychologiques.

exemple:

  • le jeu excessif, la cocaïne, les hallucinogènes, entre autres, peuvent provoquer une dépendance psychologique. Sous l’effet du manque, la personne peut ressentir un mal être émotionnel, une dépression, des angoisses, des troubles du sommeil…
  • D’autres substances comme la nicotine, l’alcool, l’héroïne peuvent provoquer une dépendance physique, qui signifie que le corps s’est habitué à la substance et en à besoin pour fonctionner. Sous l’effet du manque, la personne physiquement dépendante peut vivre des symptômes différents pour chaque substance, allant du mal de tête , nervosité et constipation pour la nicotine; syndrome grippal pour l’héroïne; vomissements graves, douleurs et déshydratation pouvant mener à la mort pour l’alcool (liste non exhaustive). La plupart des dépendances physiques sont accompagnées d’une dépendance psychologique, qui vient aggraver les symptômes physiques par des souffrances émotionnelles importantes.

Addicte ou pas addicte?

Sans entrer dans la liste exhaustive des troubles liés à l’usage de substances ou de comportements, voici quelques repères:

  • une utilisation répétée et de plus en plus fréquente de la substance ou de l’activité addictive.
  • Des effets négatifs sur la santé physique, psychique, sociale, professionnelle.
  • Une perte progressive de la capacité à remplir ses obligations majeures (travail, école, hygiène…).
  • le craving, ce désir urgent et impérieux de consommer la substance ou de pratiquer l’activité addictive.
  • des pensées persistantes en lien avec l’addiction.
  • des expériences répétées et infructueuses pour arrêter ou diminuer la consommation ou le comportement addictif.
  • un mal être physique et/ou psychologique en cas de manque de la substance ou du comportement.
  • une détérioration des relations interpersonnelles familiales, sociales et professionnelles.

un critère n’est pas suffit pas pour diagnostiquer une addiction, mais nul besoin de remplir toutes les conditions. L’addiction est un processus dont le rythme diffère d’une personne à une autre. Le temps entre “l’utilisation à risque” et “la dépendance” n’est pas prévisible. C’est tout ce processus que l’on nomme” conduite addictive“.

Que faire?

Pour la personne vivant avec une addiction:

Pour les proches, le “kit de survie du proche aidant” spécial addiction.

prendre rendez-vous ici