Changement et Persévérance

4- La clé des champs

Garder les yeux grands ouverts

Voilà une expression que j’ai beaucoup utilisé dans ces quatre articles sur le changement et la persévérance. C’est pour moi la stratégie de loin la plus efficace pour modifier durablement nos comportements.

Garder les yeux ouverts signifie être sachant, instant après instant, de notre situation émotionnelle (les émotions sont nos témoins lumineux de ce que nous vivons). Nous ne pouvons changer que ce dont nous avons conscience, donc, restons en conscience de ce que vivions et ce que nous faisons. Constamment, réinterrogeons nos croyances, nos pensées, nos méthodes. Exploitons sans cesse nos émotions négatives pour les apprivoiser et leur permettre de s’exprimer librement sans mettre à mal nos efforts.

Chassez le naturel et il reviendra au galop

Si le changement pouvait s’en tenir à ça ce serait idéal : réfléchir, décider, faire et c’est bon!

Chacun d’entre nous qui a tenté un régime, d’arrêter de fumer ou de boire, d’entreprendre un sport… sait que le plus dur c’est le maintien du changement, car ne dit-on par “chassez le naturel et il reviendra au galop” ?

Bien que fumer ou boire ou être en surpoids ne soit pas un état naturel pour l’humain, le fait de vivre depuis des années avec tel ou tel comportement devient notre naturel. Et lorsqu’on le chasse, il ne cesse de vouloir revenir au galop.

Où est le renard ?

Imaginez-vous au volant de votre voiture. Vous roulez à 80 km/h, la route est sèche. Dans le champ à côté, vous voyez un renard qui court en direction de la route. Que faites-vous ?

  • il est à 150 m : vous le voyez et poursuivez votre chemin
  • il est à 80 m : vous le regardez et évaluer si vous devez ou non freiner
  • il est à 30 m : vous ralentissez pour le laissez passer
  • il est à 1 m : vous l’écrasez

les anciens comportements se comportent comme des renards, si nous ne sommes pas attentifs, nous ne pouvons pas les éviter. Comme sur la route, notre regard doit être circulaire et affuté, car si nous sommes attentifs, nous pouvons voir ce vieux naturel revenir au galop de très loin et décider de la conduite à tenir.

Que doit dont regarder ?

TOUT ! durant quelques temps en tout cas. Car chaque événement, émotion, changement … est une voie possible pour l’ancien comportement de revenir vers nous :

  • Les évènements extérieurs : une dispute de couple, un deuil, un problème professionnel…
  • Nos choix et décisions : sortir au restaurant ou en boîte, changer de travail …
  • Nos idées bizarres : cette folle envie de revoir cette vieille copine qu’on a pas revu depuis des mois (et avec qui nous buvions/fumions/jouions/mangions … ). Se dire qu’il nous faut absolument du pain de cette boulangerie-ci (ou on trouve également les meilleures éclair au chocolat )…
  • Dans tous les cas, quel que soit le changement, il nous faut regarder notre consommation d’alcool, car elle est la voie royale pour relâcher notre volonté et ruiner nos efforts.

Bref, on l’aura compris, tout est dangereux !

Oui, mais non ! N’oublions pas que chaque jour qui nous sépare de la dernière fois que nous avons eu ce comportement, nous renforce et aiguise nos stratégies. Le changement devient petit à petit notre nouveau naturel.

J’ai envie de terminer ce cycle d’articles consacrés au changement et à la persévérance par la prière de la sérénité de Marc Aurèle, récitée avant chaque réunion des alcooliques anonymes (haut lieu du changement et de la persévérance) :

“Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre.”

Marc Aurèle

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code